En faisant entrer un monde imaginaire dans la chambre d’hôpital, dans les couloirs du service, les clowns permettent à l’enfant de se recréer et à l’hôpital de présenter un visage plus souriant.

  1. La dédramatisation du milieu hospitalier en révélant aux enfants, à leur famille et au personnel soignant que l’humour, la fantaisie et le rêve peuvent faire partie de la vie à l’hôpital.
  2. La possibilité d’offrir aux familles et au personnel soignant des moments de détente et de distraction, un regard différent sur l’enfant hospitalisé.

Le processus créatif mis en jeu dans ces animations (l’improvisation théâtrale, la magie, la musique et le contact affectif) agit un peu comme un moteur de recherche qui va permettre a l’enfant de s’affranchir de certaines contraintes liées à son état. C’est à la fois tendre et flou : susciter l’envie chez l’autre de retrouver son propre élan créateur.